Typoman et Lydia, un duo uni par l’obscurité.

  Bien qu’ils ne soient pas du tout conçus par la même équipe de développement, Typoman et Lydia possèdent comme point commun leur tonalité sombre ainsi que leur originalité. Même si il n’y a, selon moi, pas assez de matière dans ces jeux pour créer un article entier, il me semblait important d’en parler un peu afin de les faire découvrir. Je commencerai donc par traiter Typoman, puis Lydia, et je terminerai par un jeu qui n’est pas encore sorti mais qui me semble extrêmement prometteur, Mosaic.

jjjjj  Typoman est un jeu de plateformes développé par le studio allemand Brainseed factory sorti en novembre 2015 sur Wii U, en août 2016 sur PC et très récemment sur la Nintendo Switch. Typoman nous met dans la peau de HERO, un personnage composé de lettres, qui devra trouver son chemin au milieu d’un monde hostile peuplé de pièges et de divers ennemis. La spécificité de ce protagoniste est qu’il possède un pouvoir très utile : il peut formuler des mots qui changeront son environnement.

Le principal intérêt de Typoman est évidemment son concept, qui est très bien exploité. Que ce soit pour combattre des ennemis ou résoudre des énigmes, les mots s’avèreront très utiles au cours de ce périple. Ils serviront par exemple à former un bouclier, à déclencher des mécanismes, à attaquer des boss… . Un autre atout de Typoman est sa direction artistique, composée de lettres pour presque tous les éléments du jeu, que ce soit les adversaires ou même les objets (les échelles sont par exemple composées de H et les pics sont des A). Je trouve personnellement la direction artistique très jolie, puisqu’elle arrive à se renouveler au cours des trois chapitres du jeu, plongeant le joueur dans un univers assez sombre mais enchanteur. J’ai aussi beaucoup aimé les deux mini-jeux accessibles depuis le menu ainsi que les combats de boss (surtout celui du boss final, que j’ai trouvé assez épique).

Cependant, Typoman n’est pas exempt de défauts. Déjà, le fait qu’il ne soit disponible qu’en anglais peut rebuter certaines personnes (même si le niveau requis est assez faible). Ensuite, je trouve la musique assez discrète et assez oubliable, ce qui est assez dommage puisqu’elle est censée participer à l’ambiance du jeu. Enfin, le jeu ne possède pas vraiment de passages marquants, excepté la fin, qui pourraient s’ancrer dans la mémoire du joueur.

typoman-wii-u-44c6d64e
Un exemple très représentatif de ce qu’est Typoman.

En conclusion, si vous n’êtes pas totalement allergique à l’anglais et que vous appréciez le concept ainsi que la direction artistique, je vous recommande fortement Typoman, qui s’est révélé être une très belle aventure d’environ 5h. Si vous cherchez un jeu qui utilise lui aussi la thématique des lettres, je vous recommande Type: Rider, qui est un voyage dans le monde de la typographie. En revanche, si vous souhaitez un jeu de plateformes possédant le même genre de direction artistique, je vous conseille le classique Limbo, un excellent puzzle-plateformer.

Lydia.png

Lydia est un Point&Click sorti le 2 juin 2017 développé par le studio finlandais Platonic Partnership. Disponible uniquement sur Steam, Lydia nous met dans la peau d’une petite fille du même nom qui voyage dans un monde représentant son imagination afin de trouver un monstre. Elle sera accompagnée par Teddy, son ours bleu, présent depuis sa naissance.

Lydia est une aventure courte (environ 1h30) mais extrêmement intense. Basée sur les expériences personnelles vécues par les développeurs, le jeu traite de sujets comme l’alcoolisme ou la toxicomanie. L’histoire est d’ailleurs le plus gros point fort du jeu. Composée de plusieurs « chapitres », l’histoire s’écrit au fur et à mesure des recherches du monstre pour aboutir à une fin aussi belle que déchirante. Ensuite, il y a la direction artistique, menée par Henri Tervapuro (illustrateur de bande dessinées). Celle-ci est composée de nuances de gris, de par ses dessins ou ce qu’elle représente à certains passages. Je la trouve particulièrement intéressante, puisqu’elle crée un contraste entre l’innocence qui la caractérise et l’univers glauque dans lequel elle est utilisée. Enfin, l’ambiance effrayante, portée par la bande-son de Juhana Lehtiniemi, est extrêmement réussie et peut aussi bien terrifier que charmer le joueur.

Le principal (et l’un des seuls selon moi) défaut de Lydia est son manque d’interaction. Même s’il faudra de temps en temps choisir des dialogues et résoudre des petites énigmes, le jeu est loin d’être une perle de gameplay. On peut aussi lui reprocher son manque de voix, remplacées par des sortes de bruitages faits à la bouche qui peuvent vite devenir assez ennuyants.

Capture d'écran 2018-04-02 07.18.42
L’un des passages les plus « innocents » du jeu.

En conclusion, malgré sa durée de vie, Lydia a été une très bonne expérience, assez triste mais très marquante. Fort de son ambiance et de son histoire, le jeu intrigue de la première à la dernière minute. Si vous voulez un jeu qui corresponde au même genre, je vous recommande particulièrement The Cat Lady et Fran Bow, deux jeux qui se révèlent parfois très sombres mais qui possèdent d’excellentes histoires.

DDZ

Développé par les norvégiens de Krillbite Studios, qui ont créé auparavant The Plan et Among the Sleep (deux jeux que je vous recommande), Mosaic sera un jeu d’aventure/puzzle atmosphérique où l’on contrôlera un homme  banal avec une vie monotone qui se résume à aller travailler au bureau, jusqu’à que certaines choses étranges commencent à arriver dans son quotidien. Le jeu est prévu pour 2018 et sortira sur PC, Xbox One et PS4.

Avec son style graphique me rappelant légèrement Inside (du studio Playdead), Mosaic est l’un des jeux qui m’intriguent le plus cette année. Il me tarde de voir comment l’univers supposément réel au début se transformera au final en horreur quotidienne pour le protagoniste. J’espère cependant que l’accent mis sur la narration n’impactera pas trop le gameplay, et que les énigmes, importantes dans ce genre de jeux, ne seront ni trop simples, ni trop compliquées. Au vu des trailers déjà sortis, j’espère aussi voir une mise en scène originale ainsi qu’une durée de vie pas trop courte (7-8h serait l’idéal).

Mosaic_Home_Screen2.jpg
Une image provenant du trailer.

Où trouver tout cela :

Page Steam de Typoman
Page Steam de Type: Rider
Page Steam de Limbo

Page Steam de Lydia
Page Steam de The Cat Lady
Page Steam de Fran Bow

Page Steam de Mosaic
Page Steam d’Among the Sleep
Page Steam de The Plan
Trailer de Mosaic
Site officiel de Mosaic

Merci d’avoir lu cet article, si il vous a plu n’hésitez pas à le partager, à l’aimer ou à le commenter !

A la prochaine pour d’autres gemmes enfouies !

Murky.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s