Rusty Lake : Paradise, une idylle étrange aux couleurs pastel.

   Fondé le 25 avril 2015, Rusty Lake est un studio de développement hollandais qui a non seulement créé à ce jour douze jeux, neuf gratuits (trouvables sur navigateur ou sur mobile sous le nom de Cube Escape) et trois payants (sur Steam ou sur mobile), mais a en plus fabriqué un monde éponyme dans lequel se passent tous les jeux de leur création. Composé de deux personnes, Robin et Maarten, et de quatre collaborateurs récurrents (notamment pour la direction artistique et la bande originale), Rusty Lake propose dans chacun de ses jeux un monde étrange, grandement inspiré de la série Twin Peaks. Ici, nous allons traiter du dernier-né du studio, Rusty Lake : Paradise, qui suit Rusty Lake : Hotel et Rusty Lake : Roots.

Rusty_Lake_Murky

Note préliminaire : Même si le jeu contient quelques références aux précédents jeux de Rusty Lake, il n’est pas obligatoire de les avoir faits pour comprendre l’histoire.

 

   Rusty Lake : Paradise est donc un Point&click développé par Rusty Lake. Sorti le 11 janvier 2018, il se place dans la continuité des autres jeux du studio en se passant dans le même monde, et plus particulièrement sur une île isolée, Paradise. Dans ce jeu à l’atmosphère aussi étrange que dérangeante, vous contrôlez Jakob, un homme qui retourne sur l’île de Paradise après le décès de sa mère, île désormais frappée par la malédiction des dix plaies. Il est disponible sur mobile et sur Steam pour la somme de 4€.

Un scénario original qui prend place dans un univers singulier.

Comme dans leurs autres jeux, Rusty Lake a pris le parti des couleurs pastel pour colorier son monde (avec l’un de leurs collaborateurs, Johan Scherft). Derrière ces couleurs tantôt vives, tantôt froides, se cache un univers des plus étranges (qui pourrait ne pas convenir à certaines âmes sensibles). Cet univers est accompagné d’un scénario inspiré de la mythologie égyptienne et plus particulièrement des dix plaies d’Egypte (légende selon laquelle Dieu infligea dix malédictions au Pharaon afin de laisser partir le peuple d’Israël). Ainsi, on retrouvera énormément de choses entre l’absurde et le glauque, caractéristiques du monde des développeurs. Le jeu est donc composé de dix chapitres, représentant chacun une plaie (personnellement, le chapitre qui m’a le plus marqué est celui consacré à la plaie des mouches). Au fil des épisodes, le scénario se révèle petit à petit sous la forme de souvenirs, représentés par des cubes qu’il faut placer dans un puits afin d’en dévoiler le contenu. L’histoire reste malgré tout mystérieuse du début à la fin et se conclut par une scène courte mais extrêmement intense (que j’ai adorée).

ENIPG
Le puits des souvenirs, lieu où vous apprendrez le passé de la défunte mère.

Des énigmes innovantes et très sympathiques à effectuer.

  Durant les dix chapitres, on rencontre de nombreuses énigmes avec chacune leur mécanisme. Pour certaines, il faudra vous servir d’informations trouvables dans l’univers, pour d’autres il vous faudra utiliser des objets de votre inventaire. On peut malgré tout constater la redite de mécaniques provenant des jeux précédents, ce qui pourrait ennuyer les fans de la première heure. Cependant, le jeu apporte son lot d’énigmes originales qui peuvent se révéler assez difficiles par moment. Ces énigmes seront toujours fondées sur la plaie par laquelle l’île sera frappée, ce qui les rend encore plus sympathiques à mon goût. Malheureusement, comme beaucoup de jeux du genre, et certains des jeux Rusty Lake, certaines énigmes frustrantes sont au milieu des excellents casse-têtes. De plus, malgré la présence de nombreuses énigmes, la durée de vie de 3-4h peut paraître courte pour certains (personnellement, je la trouve parfaite, même si je n’aurais pas été contre un peu plus d’énigmes dans certains chapitres).

release-date-paradise-1
Une énigme basée sur une chanson,  l’une de mes préférées.

 

Une ambiance excellente par de multiples aspects.

Tout d’abord, les personnages contribuent beaucoup à cette ambiance si troublante. En effet, en plus d’être dérangeants pour la plupart, ils possèdent un casting vocal… particulier (il me semble que toutes les voix ont été enregistrées par un homme, même les personnages féminins). Par ailleurs, les personnages auront plusieurs formes au fil des chapitres, ce qui rend leur présence d’autant plus angoissante à certains passages. Ensuite, l’univers y contribue évidemment, avec de nombreuses scènes dérangeantes ou défiant toute logique. Enfin, la musique est l’un des facteurs principaux de cette ambiance. Composée par Victor Butzelaar, la bande originale est souvent assez calme et mystérieuse, avec une sonorité différente à chaque chapitre. De plus, les secrets disséminés dans tout le jeu permettent aussi de se plonger dans l’ambiance du jeu (à noter qu’une fin alternative sera disponible si vous trouvez tous les secrets).

ZEOJGNEZ
Le personnage le plus étrange du jeu, avec une voix qui colle à son étrangeté.

Qualités :

– Un scénario tiré d’une légende très peu exploitée
– Un univers aussi dérangeant que magnifique
– Une ambiance mystérieuse très bien maîtrisée
– Une bande son de haute qualité
– Des énigmes qui brillent par leur originalité
– Une durée de vie correcte
– Des personnages dérangeants qui augmentent l’immersion
– De nombreuses références et secrets qui raviront les fans de ce studio
– La fin

Défauts :

– Quelques ralentissements/bugs au fil du jeu
– Certaines énigmes mal expliquées
– Des décors assez répétitifs (bien qu’ils regorgent de secrets)


   En conclusion, Rusty Lake : Paradise est selon moi le meilleur opus de la saga Rusty Lake grâce à son univers plus déroutant que jamais, son ambiance hors du commun et ses énigmes extrêmement sympathiques. Je vous recommande d’ailleurs de vous intéresser à tout l’univers des développeurs, que ce soit grâce aux jeux ou à leur futur court-métrage. Je rajouterai aussi qu’un nouveau Cube Escape est en préparation, et qu’un financement participatif sera organisé pour les financer, lui et le petit film.

Où le trouver :

Site officiel de Rusty Lake
Page Steam
Découvrir les Cube Escape

Merci d’avoir lu cet article, si il vous a plu n’hésitez pas à le partager, à l’aimer ou à le commenter !

A la prochaine pour d’autres gemmes enfouies !

Murky.

11 commentaires sur “Rusty Lake : Paradise, une idylle étrange aux couleurs pastel.

      1. Si tu l’as déjà financé, il te faudra attendre la sortie du jeu afin de profiter des avantages qui te sont promis (clé pour le jeu, goodies…)

        Si tu cherches à le financer, tu dois juste cliquer sur « soutenir » et indiquer le montant que tu veux donner 🙂

        En espérant t’avoir aidé.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s